Aller au contenu

Les 7 impacts néfastes de l’usage du youpala pour l’enfant

7 impacts néfastes du youpala

Le youpala, on en trouve partout dans les magasins de jouets ou de puériculture. Pourtant, c’est un objet dont il vaut mieux s’en passer et qui nuit gravement à l’enfant. Découvrez pourquoi dans cet article.

Un Youpala, c’est quoi ?

Le Youpala, est un objet qui s’utilise à partir des 6 mois de bébé. Il est composé d’un hamac fixé sur une structure à roulettes permettant de positionner l’enfant en position verticale. Installé dedans, il suffit à l’enfant de pousser sur ses jambes pour avancer.

Un objet interdit dans certains lieux

Le Canada a montré l’exemple en 2004 en l’interdisant complètement à la vente. En Europe, l’Association européenne pour la sécurité des enfants (European Child Safety Alliance) milite pour son interdiction totale. Pour le moment, l’usage du youpala en France est interdit uniquement dans les les structures d’accueil des tout-petits (crèche et assistantes maternelles).

Les impacts néfastes du youpala

Il existe en tout 7 impacts néfastes concernant l’usage du youpala sur l’enfant.

1. Des risques d’incidents domestiques

Les incidents domestiques de youpala chez l’enfant de moins de 1 an ne sont pas à prendre à la légère. On y recense notamment :

  • Des chutes dans l’escalier : plus de 80 % des accidents en trotteurs interviennent dans des escaliers où l’enfant chute, entraînant dans la majorité des cas un traumatismes crânien ou des lésions cérébrales. En effet, la vitesse, couplée au poids du bébé rendent inefficaces les systèmes de barrières de protection des escaliers : le choc est trop brutal et la barrière cède.
  • Des risques de bascule : que ce soit à cause d’un tapis ou d’un jouet, un youpala peut basculer, entrainant de lourdes chutes pour l’enfant qui se trouve à l’intérieur.
  • Des risques d’intoxications et d’étouffements : grâce au Youpala, les bébés se retrouvent en position verticale, ce qui leur permet d’atteindre plus facilement des objets en hauteur pouvant être dangereux.

2. Le youpala compromet le développement moteur de l’enfant

Il faut le dire une bonne fois pour toute : le youpala ne présente aucun intérêt dans l’acquisition de la marche de l’enfant et retarde même cet apprentissage. Un bébé placé dans ce type d’engin risque de marcher en moyenne 3 à 6 semaine plus tard que les autres.

Pourquoi ?

La marche est un long processus physiologique qui s’acquiert par étape. Pour marcher, un enfant doit d’abord passer par diverses postures au sol : ramper, quatre pattes etc. Au cours de ces différentes étapes, il va expérimenter, apprendre à trouver des points d’appuis, trouver son centre de gravité, trouver son équilibre et comprendre la coordination des jambes et des bras, éléments indispensables dans la marche. Avec un Youpala, l’enfant n’apprend pas à maîtriser les passages d’une posture à une autre (le youpala le tenant droit pour lui), il reste dépendant de son “déambulateur” sans lequel il sera confronté à ce qu’il n’a pas appris : il est immobile, passif, souvent frustré et en colère.

Les 7 impacts néfastes de l'usage du youpala pour l'enfant

Affiche de prévention du Val de Marne

Un bon apprentissage de la marche est fondamental pour les années à venir de l’enfant car l’usage du youpala peut également avoir des conséquences sur la motricité future de l’enfant, même après l’apprentissage de la marche. L’enfant peut avoir des difficultés motrices, des maladresses ou des troubles de l’équilibre. Il peut aussi montrer des difficultés à se relever s’il tombe au sol, mal descendre les escaliers ou butter sur des obstacles.

Les tout-petits champions du déplacement au sol n’en veulent pas ! il sont bien plus libres sans cet engin, et ils ont bien raison.

3. Le youpala est une illusion d’indépendance

Si vous pensez qu’en mettant votre enfant dans un youpala, vous lui donnez une certaine liberté, détrompez-vous. Cette impression est trompeuse et la réalité est tout autre car :

  • Si un jouet tombe, votre enfant ne peut pas le ramasser, il est donc dépendant de l’adulte
  • Il ne peut pas sortir du youpala quand il en a assez
  • L’enfant ne peux pas explorer son environnement à sa guise et est privé de toute expérience au sol
  • Les possibilités pour jouer sont uniquement limités à des déplacements : les jouets proposés sur les tablettes sont souvent fixés dessus, rendant toute manipulation impossible pour l’enfant. La pauvreté de ces manipulations peut alors affecter le développement de la coordination oeil/main.

4. Une vitesse de déplacement qui n’est pas en accord avec les capacités psychomoteurs de l’enfant

La vitesse de déplacement que peut avoir l’enfant avec un youpala est dangereuse pour 2 raisons :

  1. La première est que l’enfant ne va pas développer la capacité à être attentif aux obstacles et ne va pas apprendre à “freiner” car la tablette le préserve des collisions directes. Il ne va donc pas anticiper les conséquences de ses actions motrices et ne va pas apprendre à parer une chute.
  2. La vitesse de déplacement provoque une décharge d’adrénaline chez le bébé. Les bébés dans un youpala ont très souvent le sourire, car il s’agit là de l’expression de l’excitation. Le problème de cette décharge est que cela va sur-stimuler le bébé et va provoquer chez lui du stress et une difficulté à s’auto-réguler plus tard. Des études ont montré également que les enfants ayant souvent été dans les youpalas dans leur petite enfance ont plus de difficultés d’apprentissage et de concentration à l’école par la suite.

5. Le youpala provoque une hypertonie

Le youpala provoque un excès de tonicité au niveau des jambes et provoque des tensions dans le dos, en autorisant l’enfant à se renverser en arrière. Dans ces conditions, l’enfant ne peut détendre ses muscles et va vite se fatiguer car son dos n’est pas suffisamment musclé.

6. L’enfant ne peut pas faire le lien entre le haut et le bas de son corps

Quand un enfant est dans un youpala, il ne peut ni voir si toucher la partie inférieur de son corps (sous le bassin). Si un enfant ne voit pas son corps, il en aura moins conscience et la construction du schéma corporel peut être mis à mal. Ce bas du corps sera méconnu et sera intériorisé comme un “bloc mal défini”, gênant, là où il devrait être un point d’ancrage et d’équilibre.

7. Le youpala peut provoquer des déformations sur le corps de l’enfant

Installé dans son youpala, le tout-petit va se mettre souvent sur la pointe des pieds et prendre de mauvais appuis. Ces mauvaises positions peuvent déformer et accentuer des petites déformations de la voûte plantaire, des hanches et des genoux.

Les recommandations

Tous les enfants placés en youpala ne vont pas éprouver toutes les difficultés listées ci-dessus. La précocité d’usage, la durée, la qualité de la relation parent/enfant et la richesse des autres expériences proposés à l’enfant sont des facteurs déterminants. Cependant, il ne faut pas négliger les conséquences possibles pour l’enfant car quand des troubles sont présents, il ne disparaitront pas tout seul avec le temps. Il est donc important de les prendre en charge en accompagnant l’enfant et la famille.

Au final, pourquoi prendre un risque inutile pour la santé de son enfant ? n’en achetez pas !

Les 7 impacts néfastes de l'usage du youpala pour l'enfant

Affiche de prévention du Val de Marne

Si vous êtes inquiets sur l’acquisition de la marche pour votre enfant, consulter régulièrement le pédiatre (ou le médecin généraliste). Il seront capables de faire le point sur cet apprentissage et sur la maturité physiologique de ses muscles, et de répondre aux questions

Un enfant est au final beaucoup plus heureux par terre. Il peut explorer l’espace, allez où il veut, choisir sa position, se faufiler, franchir des obstacles… Vive la motricité libre !